Vous êtes ici : Accueil > L’Établissement > Projet d’établissement > Atelier Sciences Politiques
Publié : 9 juin

Atelier Sciences Politiques

Atelier Sciences Politiques

Le lycée propose aux élèves des 3 séries, L, ES et S, un enseignement complémentaire en histoire, de façon à leur permettre de présenter avec un peu plus de facilité les concours ambitieux des Instituts d’Etudes Politiques (IEP). Cet enseignement peut être suivi à raison d’une heure par semaine en classe de première et d’une heure en terminale.
En première, il s’agit avant tout d’insister sur la mise en place des méthodes. Les cours de première en histoire sont abordés sous un angle différent pour amener les élèves à mieux appréhender la problématisation et aller dans le sens d’un approfondissement. Pour ce faire, sont mis en valeur des entraînements aux épreuves en classe, des devoirs facultatifs à la maison et des conseils pour se constituer une bonne culture générale et historique.
En terminale, l’année est décomposée en 2 temps. Jusqu’à la fin de janvier environ (en fonction des dates de concours), l’atelier fournit une aide pour la préparation du concours de Sciences Po : il se situe dans le prolongement exact de celui de première. Il convient là encore de compléter le cours de première puisque l’épreuve porte sur ce programme en travaillant à 2 niveaux : d’une part, en reprenant les méthodes de dissertation et d’étude de document, - les élèves sont alors de nouveau incités à rendre des travaux écrits-, d’autre part, en proposant un certain nombre de références culturelles –livres, tableaux, photos, musique-, qui élargissent la connaissance historique. Un temps fort de cette préparation se situe en novembre : il s’agit alors de voir avec les élèves comment rédiger la lettre de candidature, qui constitue un élément essentiel du dossier.
Puis, à partir de février, l’accent est mis sur la préparation aux IEP de province. Si l’épreuve d’histoire est également présente dans ce concours, elle ne porte pas sur le programme de première mais en grande partie sur celui de terminale ; elle n’est par ailleurs pas la seule puisque les élèves doivent aussi élaborer une dissertation de questions contemporaines, à partir de 2 thèmes d’actualité renouvelés chaque année. Les méthodes pour aborder ces épreuves restent cependant les mêmes que celles préparant à Sciences Po.
Pour information, les résultats de l’année 2016 ont été les suivants, sur une quinzaine d’élèves ayant suivi avec régularité l’atelier en terminale :
2 élèves admissibles à Sciences Po, 1 reçu
1 élève reçu à l’IEP de Bordeaux
1 élève reçu à la fois à l’IEP d’Aix en Provence et de Lille .