Vous êtes ici : Accueil > Le Second cycle > Les options > Etudier le russe au lycée
Publié : 1er février 2016

Etudier le russe au lycée

Les enseignants

- Nadine FAVRE, professeure agrégée de russe, enseigne en Hypokhâgne et ECS et dans les classes du lycée (LV1/LV2, LV3)

- 

- Une assistante de russe, venue de Fédération de Russie, est présente au lycée d’ octobre à avril. Elle est affectée pour 6h au lycée La Bruyère, où elle travaille en priorité avec les CPGE et les Terminales.

Les cursus :

En 2nde, il n’y a plus de distinction entre LV1 et LV2. Les élèves sont dans des groupes de 15 à 20 élèves à raison de 2h30 par semaine.

Un complément d’enseignement pour les élèves issus du collège Jean-Baptiste Rameau, ayant commencé le russe en 4è (et non en 6è, comme ceux du collège Pierre de Nolhac) est prévu selon les besoins.

En 1ère, le groupe LV1/LV2 a 2h30 de russe par semaine.

En Terminale, 2h de cours sont prévues.
L’épreuve de baccalauréat comprend un exercice de compréhension de l’oral (en ES et en S), une épreuve d’expression orale (10’ en ES et S, 20’ en L) sur textes préparés en classe, une épreuve écrite (2h) de compréhension et d’expression sur document inconnu (ES, S, L).

Les groupes de LV3 (32 élèves en 2nde en 2015-16) fonctionnent à raison de 3h par semaine de la 2nde à la Terminale. Il n’y a pas de dédoublement. L’épreuve de baccalauréat est orale uniquement et consiste en une interrogation sur liste de documents préparés en classe. Pour les élèves de S, ES et de L option facultative, seuls comptent les points supérieurs à 10/20.

Le lycée propose en 1ère L et en Terminale L la LELE russe (littérature étrangère en langue étrangère) à raison de 1h par semaine, à suivre sur deux ans.
L’ épreuve, au baccalauréat, est orale (10’)et consiste en la présentation de deux thèmes étudiés pendant l’une des deux années.

Il n’y a pas d’enseignement de spécialité (langue approfondie) en russe au lycée La Bruyère. Mais les candidats ont libre choix, en particulier les russophones, de passer cette épreuve au baccalauréat, à condition que leur professeur de russe et l’administration leur donnent leur aval et accceptent de valider la liste de documents qu’ils auront préparés.